Kevin Mayer, c’est officiel

Kevin Mayer n’a pris aucun risque lors du 1500m, dernière épreuve du décathlon des championnats d’Europe de Rome, et a officiellement décroché son billet pour Paris 2024. Son compatriote Makenson Gletty a quant à lui conclu son formidable décathlon en décrochant la médaille de bronze, et les minimas pour Paris également. En fin de programme, Hélène Parisot a remporté elle aussi la médaille de bronze, sur 200m.

Ça sent bon pour Mayer…

Le défi de Kevin Mayer de valider son billet pour les Jeux Olympiques de Paris 2024, cette semaine à Rome lors des Championnats d’Europe, alors qu’il n’est pas encore qualifié, continue de se poursuit idéalement. Après le lancer du disque ce mardi, le vice-champion olympique de Tokyo compte plus de 6 000 points (6 007 points).

Mayer décevant à la hauteur

Le début de soirée aux championnats d’Europe d’athlétisme de Rome a vu Kevin Mayer se contenter d’une barre à 1,96m à la hauteur, et les deux Françaises Ninon Chapelle et Alix Dehaynain s’arrêter à 4,43m en finale du concours de saut à la perche. Hélène Parisot s’est de son côté qualifiée pour la finale du 200m.

Décathlon: Mayer toujours dans le coup après le poids

Kevin Mayer, qui n’aura plus d’autre chance après ces Championnats d’Europe de Rome pour tenter de valider son billet pour les Jeux Olympiques 2024, reste parfaitement dans le coup pour réaliser les minimas après la troisième épreuve : le lancer du poids. Le recordman du monde de la spécialité compte 2 636 points, ce qui le place à la 6eme place du classement général provisoire pour le moment.

Décathlon: C’est bien parti pour Mayer

Toujours pas qualifié pour les Jeux Olympiques de Paris 2024, Kevin Mayer s’offre une dernière chance à partir de ce lundi lors des Championnats d’Europe de Rome de décrocher son ticket. Le recordman du monde de la spécialité a débuté son décathlon par une 6eme place sur le 100m puis un bond de 7,37m au saut en longueur.

Marathon: Tafa le plus fort à Madrid

Parti dès le troisième kilomètre de course, Mitku Tafa a creusé l’écart tout au long de ce Marathon de Madrid avant d’être victime d’un coup de chaud et de mauvaises sensations au niveau des ischios-jambiers de la cuisse gauche. Malgré tout, l’Éthiopien a remporté la deuxième épreuve de sa carrière.